Le Dr Bernhard du CHU Bordeaux montre un rein issu d'une impression 3D. (Crédit D.R.)

Le rein est un organe profond difficile d’accès et d’interprétation pour un chirurgien. Même un scanner en 2D ne suffit pas à bien le visualiser, en particulier pour une opération aussi délicate que celle du cancer du rein. Le Dr Jean-Christophe Bernhard du service d’urologie, andrologie et transplantation rénale du CHU de Bordeaux utilise l’impression 3D, une première en France.

Un rein en taille réelle

Les scans issus de l’imagerie médicale passent dans l’imprimante  (Objet500 Connex 3 de Stratasys), il en sort un rein en taille réelle avec les artères et les vaisseaux. Chaque partie a une couleur différente : le rein est transparent, les artères sont en rouge, le tractus digestif en jaune, la tumeur est orange.

Le chirurgien a donc une vision parfaite et peut vérifier comment ne pas endommager le moindre lien entre le rein et le reste du corps, ce qui entraîne toujours des complications. La condition préalable est une imagerie parfaite, un protocole particulier est appliqué par le service d’imagerie du CHU. Cette impression 3D améliore également l’information du patient et permettra de faire de même pour la formation des chirurgiens.

 

Article par Didier Barathon sur Le Monde Informatique

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>